\\ A VENIR // Le secret de L'inventeur T3 | Andrea Cremer // Ne dis rien à papa | F.X Dillard // The Outliers T1 | Kimberly McCreight // Brutale | Jacques-Olivier Bosco // Ragdoll | Daniel Cole // La forêt obscure | Fabio M. Mitchelli // Cinder | Marissa Meyer

La Cave [Natasha Preston]


Une cave, quatre jeunes filles en fleur… et un psychopathe.
Imaginez une maison comme n’importe quelle autre.Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

 _____________________________________________________________

Avec son titre sans équivoque, Natasha Preston signe un huit clos intéressant. La cave offre une bonne initiation au thriller pour les adolescents. On retrouve ici un roman qui reprend les codes du genre avec une certaine réussite.


Tout d’abord, l’auteur nous livre l’histoire de Summer alias Lilas pour Trèfle, le geôlier.  Cette dernière se retrouve séquestrée avec trois autres jeunes filles, toutes soumises à la folie maniaque et meurtrière de Trèfle. Mais cette jeune fille ne veut pas accepter son sort si funeste soit-il… Psychopathe aux mœurs tordues, kidnapping et séquestration, c’est la base, nous voilà bien dans un thriller !


Que vous dire de l’ambiance si caractéristique du genre ? Forcément, quand il s’agit de kidnapping, de séquestration et d’une cave, le climat est forcément sombre, angoissant, à la limite anxiogène. Si le côté malsain de découvrir cette terrible histoire se réveille, l’auteur, elle, préfère raconter assez simplement son histoire. Les scènes violentes sont peu décrites à la limite sous-entendues. J’avoue que c’est peut-être cela le pire et qui donne toute la tension à cette histoire qui peut être prévisible, Natasha Preston nous laisse seul à notre imagination de ce côté-là !


L’histoire en elle-même, si elle reste prévisible à mes yeux, reste finement bien menée. Dès le début, nous sommes plongés dans l’histoire, on veut découvrir le combat que va mener Summer. Sortira-t-elle victorieuse ou comme une fleur, fanera-t-elle ? La cave est assurément un roman immersif, le lecteur est omniscient grâce à des points de vues alternés qui rythment le récit.  Seule la fin « gâche » un peu cette tension oppressante et montre que finalement ce roman souffre d’une faiblesse psychologique indéniable ! Je peux le dire, je suis un peu déçue de cette fin. Comment peux-tu bâclée la fin de ton roman, qui aux vues de l’histoire avait un tel potentiel, surtout au niveau psychologique ?!


Si on a l’impression que je parle d’un thriller pour adultes, on peut se demander où est passé le côté jeunesse de cette histoire. Je vous assure qu’il est bien présent notamment dans le manque de description. Si ce n’est pas dérangeant en soi, les scènes violentes sont peux décrites, plus sous-entendues. Le but étant de faire découvrir doucement les thrillers à un public plus jeune, je n’y vois pas d’objection.  N’allons pas les effrayer avec des scènes intenables, gores au possible voir cauchemardesques … Si ce roman fait aussi jeunesse c’est dû au choix de l’auteur, peut être judicieux, de livrer principalement l’histoire par le point de vue de Summer pour le côté enfer dans une cave et de relancer l’intrigue avec le point de vue de Lewis, le petit ami qui veut absolument retrouver sa chère et tendre, nous donnant un aperçu de l’enquête.  Si cela peut surprendre, les parents sont vraiment au second plan, la romance est plus mise en avant.


En résumé, La cave de Natasha Preston est une bonne initiation aux thrillers. Un roman qui se lit remarquablement vite, qui pourra plaire par son côté oppressant et prenant d’une telle histoire. Cette dernière est bien menée mais souffre quand même d’une carence psychologique.
 _____________________________________________________________

La Cave
Natasha Preston
Hachette
Je tiens à remercier la maison d'édition Hachette et NetGalley pour l’envoi de ce livre.

8 commentaires:

  1. J'en entends beaucoup de bien j'ai hâte de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement à part la fin, c'est un bon roman, je te le conseille ;)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui pourquoi pas! Tu aimes bien les thrillers ;)

      Supprimer
  3. J'en entends parler de partout, ce qui me donne de plus en plus envie. Mais c’est vrai que tu me freine un peu avec ce que tu dis de la fin... Je vais attendre encore un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le trouve d'occasion pourquoi pas? Après la fin est un peu baclée... mais d'autre ont tout adoré et aucun reproche ^^

      Supprimer
  4. Je ne l'ai pas mentionné dans mon article mais c'est vrai que la fin est un peu rapide. Sur le coup je me suis demandée s'il ne manquait pas des pages!

    RépondreSupprimer