Fais-le pour maman [François-Xavier Dillard]


Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa mère et sa sœur adolescente, Valérie. Leur mère arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, malgré ses deux emplois qui lui prennent tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille qui dégénère, et c’est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère accusant son petit garçon d'avoir blessé sa soeur. La mère prendra 5 ans de prison. Des années plus tard, et grâce à ses parents adoptifs, Sébastien mène une vie « normale », alors que sa sœur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n’est jamais reparue après sa sortie de prison. Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires. Jusqu'à de mystérieux décès d’enfants parmi ses patients et avec eux, le retour funeste des voix du passé...
 _____________________________________________________________


Je n’ai pas su résister à cette terrible phrase, bien trop intrigante pour ne pas céder à la tentation «Tu dois leur dire que c'est toi qui as fait ça, que c'est toi qui a donné le coup de couteau. Fais-le pour nous, Sébastien, fais-le pour maman!». Intrigant non ? Vous pouvez comprendre aisément pourquoi je devais lire ce livre.


En plus d’un résumé qui retient notre attention, l’auteur nous livre un premier chapitre marquant, terrifiant, qui vous happera jusqu’à la dernière page, tant vous voudrez découvrir le fin mot de l’histoire, tant on s’attache à ce jeune garçon de 7 ans traumatisé par ce drame. On veut absolument savoir comment il a survécu à cet évènement, le voir évoluer, découvrir l’homme qu’il est devenu.


Avec son petit côté « drame familial » Fais-le pour maman se révèle être un excellent roman, un bon thriller psychologique. Dans ces 281 pages, j’ai retrouvé tout ce que j’aime : de la tension, du suspense, une ambiance particulière, de la psychologie mais surtout un retournement de situation remarquable, une fin surprenante.


François-Xavier nous raconte l’histoire de Sébastien à travers des chapitres courts, donnant un excellent rythme à l’histoire, sans temps mort. Il alterne différents points de vue, nous suivrons plusieurs personnages, allant de rebondissements en révélations. Le tout livré avec une alternance entre passé et présent, des flash-backs intrigant à souhait. Très addictif, difficile de lâcher le livre une fois en main.


J’ai aimé suivre les différents personnages, les trouvant bien travaillés, surtout Sébastian, ce jeune enfant traumatisé, devenu père et veuf. Je reconnais que sa fille Léa est trop mature pour son âge, trop « adulte », ce qui n’est pas réellement dérangeant en soi mais rend l’histoire un peu moins réaliste, crédible.


Sous son air très addictif, Fais-le pour maman a plus une allure de nouvelle que de roman, même si j’ai adoré l’histoire, dévoré ce livre, été bluffée par cette fin. Je lui reconnais une faiblesse, l’histoire manque un peu de profondeur, que ce soit au niveau de l’intrigue ou de la psychologie des personnages. Si l’histoire est prenante, se suffit à elle-même, l’étoffer un peu, l’aurait rendue meilleure, encore plus marquante.


Donc voilà suspense, manipulations et rebondissements sont au rendez-vous. Il est certain que vous serez tenu(es) en haleine comme j’ai pu l’être. François-Xavier Dillard signe un très bon roman. Une lecture rapide, très addictive.

 _____________________________________________________________

La chambre des morts | Lucie Henebelle #1 [Franck Thilliez]



Imaginez… Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d’éoliennes désert. Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de la main. Que feriez-vous ? Vigo et Sylvain, eux, ont choisi. L’amitié a parfois le goût du sang : désormais le pire de leur cauchemar a un nom… La Bête.
 _____________________________________________________________

Après mon initiation avec Franck Sharko dans un univers sombre, prenant et glauque où la mort traine dans son sillage, j’ai voulu faire plus ample connaissance, me voilà donc devant son deuxième personnage emblématique : Lucie Henebelle.


Je voulais absolument savoir dans quel type d'histoire Franck Thilliez allait nous dessiner pour le personnage de Lucie. Bienvenue dans le monde de la Taxidermie, du naturalisme ! Un univers toujours aussi prenant, sombre et machiavélique. Une nouvelle immersion dans la profondeur de la folie criminelle qui a été un nouveau coup de cœur !


J’adhère vraiment au style de l’auteur. Une écriture particulièrement surprenante, toujours très noire, très sanglante qui vous embarque facilement dans les méandres de l’âme humaine, avec des esprits torturés. Comme toujours avec Franck Thilliez, l’intrigue et les thèmes sont très « recherchés », très documentés en ce qui concerne les méthodes de taxidermie et de la médecine avec la méthode « écorchée de Fragonard » c’est vraiment enrichissant. Cela donne un vrai contenu à l’histoire, une certaine réalité malsaine et angoissante.


Alors même si c’est toujours aussi angoissant et funeste, j’ai trouvé que Franck Thilliez a été moins sombre, un peu plus « doux » avec Lucie Henebelle pour une première. Alors qu’il nous a habitués avec Franck Sharko a foncé tête baissée, à être plus bourrin, Ici, on est plus dans la réflexion, dans la recherche sur la psychologie du tueur, j’ai été complétement séduite par ce nouvel aspect.


J’ai été complètement conquise par Lucie. Je me suis facilement attachée à cette dernière, elle m'a beaucoup intriguée aussi. On a une passion commune, un peu malsaine sur les bords, la fascination pour les tueurs en séries. Elle est passionnée par la criminologie. Elle a un côté très « vrai », naturel. On ne peut être que charmé(es) par ce petit bout de femme, mère célibataire qui a du mal à trouver le juste milieu entre vie de famille et travail.


La chambre des morts a été à la hauteur de mes espérances concernant l’auteur, l’histoire et du personnage principal qu'est Lucie ! Une intrigue finement bien menée, rythmée, riche en rebondissements macabres, suintant l’horreur humaine. Je veux absolument savoir ce que l’auteur nous réserve par la suite et dans ses autres romans.
 _____________________________________________________________
La Chambre des morts
Lucie Hennebelle #01
[Franck Thilliez]
Pocket & Le passage

L'appel de la Lune | Mercy Thompson #1 [Patricia Briggs]



" Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...
 _____________________________________________________________


La saga Mercy Thompson est souvent recommandée par les initiés des créatures surnaturelles, aimant les vampires, les loups garous, les faés. Ayant une prédilection pour les vampires, je l’avoue… je ne suis pas fan des loups garous….mais le résumé m’a intriguée. Je voulais découvrir cette Mercy mécanicienne et coyote-garou, comprendre d’où venait l’engouement pour cette saga.


Après avoir lu ce premier tome, je comprends pourquoi ! On ne peut être indifférent aux charmes de cette saga ! J’ai passé un agréable moment en compagnie de Mercy, de cette meute de loups garous et de vampires au fin fond du Montana. L’appel de la lune se révèle être une bonne surprise, une superbe découverte.


Une histoire vraiment sympathique, une intrigue plutôt bien ficelée, pleine de rebondissements qui donnent envie de découvrir cet univers singulier ou certaines créatures ont dévoilés leur existence aux humains. J’ai vraiment bien aimé le côté investigation, agrémenté de l’humour de Mercy et de la plume agréable de l’auteur.


L’univers mis en place par Patricia Briggs m’a complètement charmée. Ce monde est riche, complet et rafraichissant dans l’urban fantasy. Si l’univers qui gravite autour de Mercy est essentiellement composé de créatures à crocs et poilus, c’est à cause de sa capacité à changer de forme, de son passé. Ce premier tome sert surtout à présenter notre héroïne, d’autres créatures sont présentes et je pense qu’ils gagneront en importance au fil des tomes, à mesure que l’univers se dévoile. Cela nous promet de la diversité pour la suite des aventures de Mercy.


Si l’univers est assez original pour nous séduire, les personnages aussi. J’ai eu un coup de cœur pour cette héroïne qui arrivera à vous surprendre. Mercy est un personnage fort intéressant et très attachant. Elle n’a pas froid aux yeux. A cause de son côté coyote, elle vit en marge de la société, de la communauté des loups garous. Puis elle n’a surtout pas peur de mettre ses mains dans le cambouis et à sortir ses griffes. Une héroïne indépendante et rebelle comme on les aime ! J’ai beaucoup aimé le charmant Adam, le chef de la meute qui ne vous laissera pas insensible. Il me tarde aussi de revoir Stefan, ce vampire mystérieux fan de Scooby-Doo.


J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur mette en avant son univers, son histoire avant de se consacrer à la romance. Cette dernière est peu présente, cela rend ce livre encore plus intéressant. Le seul petit bémol qui me fera tiquer dans la suite, c’est ce triangle amoureux qui se propage à l’horizon entre Mercy, Adam et Samuel.


Donc L’appel de la lune est une excellente introduction dans le monde surnaturel, original et rafraichissant de Mercy Thompson. Une héroïne atypique qui marque les esprits par son fort caractère. Prometteuse et intéressante. Une saga à suivre, qui arrivera à vous divertir !
 _____________________________________________________________
Mercy Thompson #01:
L'appel de la Lune 
[Patricia Briggs]
 Milady

I Hunt killers | Jasper Dent #1 [Barry Lyga]




À Lobo’s Nod, petite ville tranquille des États-Unis, nul ne veut croire que le corps de jeune fille retrouvé dans un champ est l’œuvre d’un serial killer. Jazz, lui, en est convaincu. Et il sait de quoi il parle puisqu’il n’est autre que le fils d’un criminel célèbre dans tout le pays pour avoir assassiné des dizaines de femmes. Son père est en prison mais Jazz, lui, est libre et n’a qu’une crainte : que l’opinion le désigne comme le coupable idéal. Il décide alors de faire équipe avec le shérif et de mettre à profit les enseignements de son père dans l’espoir de démasquer le véritable coupable… Mais est-ce si facile quand on a reçu le goût du sang en héritage ?

 _____________________________________________________________

Comment passer à côté de ce livre sans être attirée par sa couverture sombre et intrigante maculée de quelques taches de sang surtout quand on aime ce genre de livre ? Puis, comment résister à cette phrase « Et si votre propre père était un serial killer ? ». L’idée m’intriguait beaucoup, une centaine de scénarios affluaient déjà dans mon esprit. Le résumé a fini par me convaincre. Non seulement j’étais faible devant une couverture et sa phrase d’accroche mais je n’ai pas su résister à découvrir l’histoire de Jasper Dent avec cette dernière phrase «  Est-ce si facile quand on a reçu le gout du sang en héritage ? ». Je voulais absolument savoir comment il allait se battre contre ses pulsions ou au contraire y céder.


I Hunt killer de Barry Lyga a été un énorme coup de cœur ! J’ai vraiment été surprise par ce roman young adult. Teinté d’un humour noir et grinçant comme je les aime, ce thriller se révèle être une histoire palpitante et addictive.


En effet, dès le début de l’histoire l’auteur nous prend au piège dans une histoire prenante, sombre et finement bien menée mais surtout originale. Si aux premiers abords, l’histoire à l’air basique avec la découverte du corps d’une jeune fille et un meurtrier qui sévit dans la région, vous découvrirez que non car Barry Lyga vous réserve quelques surprises qui vous feront lire, tout comme moi, ce livre en quelques heures, en étant à peine capable de le reposer.


L’originalité du roman est incontestablement son personnage principal : Jasper Dent qui a tout du coupable idéal. Il a été élevé et façonné à l’image de son père, l’un des plus célèbres serials killers que les États-Unis ont connu. Il est conditionné à tuer. C’est un personnage fascinant par sa complexité et pourtant tout simplement attachant. J’ai aimé particulièrement son humour noir, son côté sarcastique mais surtout son côté manipulateur. C’est fascinant et passionnant – un peu malsain j’avoue – de lire comment il peut lutter contre son côté sombre, s’en servir à bon escient, d’avoir peur de ressembler à son paternel au point de devenir le prochain serial killer avec plus de 100 meurtres à son actif et sa fascination pour les meurtres.


Au travers de sa lutte mentale constante, nous suivons l’évolution de l’enquête. La tension monte crescendo à mesure que Jasper entre dans la tête du tueur, qu’il devine ce que ce dernier réserve à ses futures victimes.  Qui est mieux placé que Jasper pour découvrir l’identité du tueur, quand on a appris à enlever une personne, à la torturer et à cacher son corps ? C’est vraiment bien mené, rythmé par des macabres découvertes et de sombres révélations.

I Hunt Killer de Barry Lyga est une agréable surprise, un excellent voyage dans le sombre univers de Jasper Dent. Un premier tome vraiment réussi. Une histoire parfaitement maitrisée, terriblement prenante et originale. Au vu des dernières pages explosives – même si la fin est un rien expéditive – et avide de nouvelles révélations, il me tarde de découvrir la suite des aventures de ce anti-héros atypique. Une très belle découverte que je vous recommande !

 _____________________________________________________________
/>

I hunt killers #01
I hunt killers
[Barry Lyga]
Editions du Masque (MSK)